Décidément, Tout se dissoud en cascade en ce monde gazeux.

Déclaration de dissolution du
« Collectif syndical contre l’aéroport et
son monde ».

Réuni le 11 juin 2018, en présence d’une militante de COPAIN 44 et d’un
habitant de la ZAD, le Collectif syndical  contre l’aéroport et son
monde a acté les points suivants :

- Nous faisons un bilan contrasté de notre action depuis notre création
à l’automne 2016. Rappelons d’abord que
nous nous étions fixés plusieurs objectifs : d’une part de lutter
ensemble contre le projet de délocalisation de
l’aéroport de Nantes-Atlantique vers le site de Notre-Dame-des-Landes et
pour la rénovation de l’aéroport actuel ;
d’autre part de participer à la mobilisation contre toute expulsion sur
la ZAD et contre les violences policières et la répression : Comme nous
l’écrivions en 2016, « défendre la ZAD, c’est (...) soutenir une
expérience d’émancipation du capitalisme et des rapports marchands ».


- Nous avons collectivement constaté que si notre contribution à ces
combats, sans être négligeable, n’en a pas pour autant été décisive,
l’affirmation publique d’un soutien syndical collectif et organisé au
combat des occupant.es du site de Notre-Dame-des-landes a été largement
positif. Nous prenons l’exemple de la manifestation du 1 er mai 2017, au
sein de laquelle le cortège du collectif syndical contre l’aéroport a
rassemblé plus de 1 000 participant.es et a  indubitablement contribué à
renforcer la dynamique de convergences des luttes qui se construit dans
notre département.


Nous tenons aussi à rappeler notre initiative de soutien à deux
entreprises récupérées par ses travailleuses et ses  travailleurs,
SCOPTI et VIOME, journée de débats les 15 et 16 décembre 2017 à la
maison des syndicats et sur la zad, qui a rencontré un vrai succès et
permis l’expression d’une solidarité avec nos camarades au sein de ces
entreprises socialisées. Ainsi, pour cette rencontre, SCOPTI nous a
confié un stock de tisanes et thés pour un montant de 2026 €, qui a été
vendu au 2/3 lors de cette rencontre. Le petit reste de stock à ce jour
va être repris par le « réseau cagette » et la totalité de la vente
envoyée à SCOPTI.

Les 214,50€ de bénéfices réalisés sur la vente des savons VIOME lors de
cette rencontre ont été reversés à VIOME.


Le Collectif syndical a décidé de soutenir financièrement la « légal
team », équipe militante issue de la lutte contre le projet d’aéroport à
NDDL, qui apporte un soutien aux personnes confrontées à la répression
policière et judiciaire, accompagnant les gens qui passent en procès,
gérant notamment une caisse de soutien aux condamné.es et faisant le
lien avec les personnes emprisonnées : Le collectif a reversé à la legal
team le bénéfice des badges « Et TOC » qu’il avait édités après
l’abandon, ainsi que le reliquat des recettes de ses diverses
initiatives, soit 477,13 €.

Il est aujourd’hui nécessaire de constater que l’abandon par le
gouvernement du projet d’aéroport à Notre-Damedes- Landes a créé une
nouvelle situation, au sein de laquelle notre collectif a peiné à
trouver des positions communes, ce qui a rapidement posé la question de
son devenir. Pour autant notre combat ne s’est évidemment pas terminé
avec l’abandon du projet d’aéroport, mais, de ce fait, sans qu’il soit
discuté et organisé dans le cadre de réunions du Collectif syndical.

 

Les membres du Collectif ont participé dès le premier jour - à la
hauteur de leurs moyens et en fonction de leur disponibilité - à la
résistance sur la ZAD contre les expulsions.

Et, sans qu’il s’agisse d’initiatives appelées par le Collectif
Syndical, d’autres initiatives syndicales - auxquelles certain.es
d’entre nous ont participé - ont été menées, telle la permanence
syndicale à Bellevue pendant la deuxième phase d’expulsions sur la ZAD
et le cortège syndical au sein de la manifestation qui s’y est tenue en
dénonciation des violences policières.

D’autres initiatives sont en cours ou à prévoir.
Citons :
- Le « réseau cagette » auquel participent des membres du Collectif :
C’est-à-dire un réseau pour ravitailler en nourriture les entreprises en
grève. Ce réseau s’articule autour de trois piliers : les paysan.nes,
les colporteurs et colporteuses ambulant.es et les cotisant.es
solidaires. Les syndicalistes y ont toute leur place auprès des
habitant.es de la ZAD.


- Les initiatives prévues sur la ZAD et au sein desquelles des
syndicalistes pourraient trouver toute leur place, en particulier du 7
au 14 juillet (ateliers, chantiers, discussions, actions). Nous invitons
les syndicalistes à venir partager autour des différentes manières
d’habiter, de construire, de cultiver, de prendre soin, de vivre
ensemble, de lutter et de se soutenir. Rendez-vous au stand permanence
syndicale sur le site.


- Nous appelons en conséquence tous et toutes les syndicalistes qui
partagent notre combat à renforcer ces
initiatives.
 
- Pour compléter ce bilan, il est important de souligner la qualité des
liens humains qui se sont tissés entre nous et que nous entendons
continuer à cultiver dans les luttes.

- Enfin nous prenons acte que notre collectif n’est plus le meilleur
cadre pour continuer ce combat et nous en prononçons ce jour la
dissolution. Les derniers « actifs » de notre collectif (100€) seront
reversés à la légal team en soutien au combat contre la répression. Les
listes mail et le blog du collectif seront fermées après diffusion de ce
communiqué.


A Nantes, le 27 juin 2018.

 

 

Marcelo

Author: Marcelo

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (0)

Comments are closed


No attachment



You might also like

Vincent Delabouglise nous a quitté : une cérémonie d'au revoir aura lieu aujourd'hui à 14h 30 à Marsac-sur-Don

Vincent Delabouglise nous a quitté : une cérémonie d’au revoir aura lieu aujourd’hui à 14h 30 à Marsac-sur-Don : Adieu camarade de lutte

Continue reading

la zad du Lien

la zad du Lien  Expulsée à (Montpellier) qui lutte contre des destructions d’espaces boisés pour des bretelles d’autoroute

Continue reading