Projet d'aéroport. De Rugy confirme une "décision avant la fin de l’année" ...

"Macron marche à cloche-pied vers NDDL"

 

ouest_France : mardi 9 /05/2017

Projet d’aéroport. De Rugy confirme une "décision avant la fin de l’année"

 

Le Nantais François de Rugy, soutien écologiste d’Emmanuel Macron, a confirmé dimanche sur Public Sénat qu’une décision serait prise « avant la fin de l’année » sur le projet controversé du transfert de l’aéroport. « On veut sortir de la politique de l’enlisement permanent ou de, toujours, du pourrissement des situations », a-t-il ajouté.

dimanche 8 mai 2017.

Presse Ocean.`

Facilitatateur et liquidateur comme ils disent.

Et ce sera facilitateur le moment venu. Notamment s’il faut relancer les procédures d’expropriation », constate Marc Bouchery, le directeur du Syndicat mixte aéroportuaire.

 

Faire baisser la Pression ?

Depuis le jeudi 4 mai, le sous-préfet Stephan de Bossoreille de Ribou est officiellement autorisé à signer les correspondances et actes relatifs à la mise en œuvre et du suivi de la Mission interrégionale de coordination et de la construction de la plateforme aéroportuaire de Notre-Dame-des-Landes.

Cette délégation de signature lui a été accordée par arrêté préfectoral. Elle intervient une semaine après l’arrêt de la procédure de contentieux européenne qui opposait Bruxelles aux autorités françaises sur le non-respect de règles communautaires environnementales dans le projet d’aéroport.

Cette procédure était le dernier obstacle au lancement des travaux. Mais pour le Syndicat mixte aéroportuaire, qui reconnaît que tout est prêt pour le lancement de ces derniers, il n’y a rien à interpréter dans cet arrêté : « M. de Ribou est déjà chargé du dossier (ndlr : depuis mai 2015). C’est donc une suite logique. Et ce sera facilitateur le moment venu. Notamment s’il faut relancer les procédures d’expropriation », constate Marc Bouchery, le directeur du Syndicat mixte aéroportuaire.

Ce lundi, au lendemain de l’élection d’Emmanuel Macron à la Présidence de la République, le Syndicat mixte aéroportuaire entend par ailleurs jouer un rôle de facilitateur pour permettre l’avancée rapide des travaux de l’Aéroport du Grand Ouest. Le 6 avril dernier dans l’Emission Politique sur France 2, Emmanuel Macron avait pris l’engagement de « faire respecter la consultation » du 26 juin 2016 au cours de laquelle 500 000 électeurs se sont exprimés sur le transfert de l’aéroport Nantes Atlantique. Parmi eux, 55% l’appellent de leurs vœux.

Emmanuel Macron avait ainsi évoqué la nomination d’un médiateur pour une durée limitée à 6 mois, précisant qu’« à l’issue de ces 6 mois, je ferai évacuer la zone, avec les forces de l’ordre qui s’imposent si l’on n’a pas réussi à faire baisser la pression. »

Pris à la gorge à peine élu ! Quelques heures après la victoire présidentielle d’Emmanuel Macron, le Syndicat mixte aéroportuaire (SMA) n’entend pas perdre de temps, et lui met déjà la pression, évoquant "une nouvelle étape vers l’évacuation des occupants illégaux". Le SMA et les collectivités adhérentes disent "se tenir à disposition du Président de la République pour mettre en œuvre ses engagements". À savoir une évacuation et un lancement des travaux après une médiation de 6 moisez-les !

Les pro-aéroport ne laisseront pas souffler et savourer sa victoire ! Dès ce lundi, le Syndicat mixte aéroportuaire, qui fédère les collectivités favorables au transfert, s’adresse au nouveau Président de la République. Pour le SMA, cette élection est "une nouvelle étape vers l’évacuation des occupants illégaux hors du site de l’Aéroport du Grand Ouest […]. Le SMA entend jouer un rôle de facilitateur pour permettre l’avancée rapide des travaux".

Le SMA rappelle l’engagement d’Emmanuel Macron de « faire respecter la consultation », remportée à 55 % par les partisans du transfert. De la nomination d’un médiateur pendant 6 mois, pour remettre à plat le transfert à NDDL ou l’optimisation de l’actuel aéroport, le SMA a surtout retenu la suite de la déclaration : « À l’issue de ces six mois, je ferai évacuer la zone, avec les forces de l’ordre qui s’imposent si l’on n’a pas réussi à faire baisser la pression. »

 

Emmanuel Macron a aussi déclaré qu’ « il faudrait vraiment que cette (nouvelle) expertise mette à jour des éléments forts pour revenir sur l’issue de la consultation ».« L’engagement clair d’Emmanuel Macron d’évacuer la zone est une bonne nouvelle pour l’ensemble des acteurs impliqués dans cette infrastructure indispensable au développement économique et social du Grand Ouest. Toutes les collectivités territoriales membres du Syndicat mixte aéroportuaire sont prêtes à œuvrer pour accompagner dans les meilleures conditions la mise en œuvre des engagements d’Emmanuel Macron », déclare Bruno Retailleau, président du SMA.

 

Christophe Jaunet/Ouest-France   Ouest-France  

Marcelo

Author: Marcelo

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (0)

Be the first to comment on this article

Add a comment This post's comments feed

HTML code is displayed as text and web addresses are automatically converted.

No attachment



You might also like

"J’ai la conviction que quand on détruit la nature, on tue l’Homme"

    21min Pascal Dessaint : "J’ai la conviction que quand on détruit la nature, on tue l’Homme"

Continue reading

Samedi 21/10 : des nouvelles terres pour de nouveaux projets

La journée du 21 octobre commencera par une manifestation, outils agricoles en main, jusqu’à certaines des terres nouvellement investies. Après un pique-nique, tout le monde sera convié à participer à des chantiers agricoles, de construction et autres sur les terres nouvellement investies, ainsi qu’à des balades aux alentours. Des discussions auront aussi lieu pour échanger sur les enjeux actuels et les suites du mouvement. La soirée se poursuivra avec des cantines, un bar et des concerts.

Continue reading