Un jugement purement politique : la cour d'appel valide les décrets

Un jugement politique :  la cour d’appel valide les décrets

DSC07981.JPG
DSC07981.JPG, nov. 2016

liens sur Nantes Maville

Reporterre. net

Douche froide lundi 14 novembre : la cour administrative d’appel de Nantes autorise la destruction des espèces protégées sur le site du projet d’aéroport.

 

"Attendez sur le côté"

"La cour d’appel décide que détruire l’environnement est un droit"

DSC07982.jpg

cour d’appel Ad Nnates.jpg, 14 nov. 2016

Marcel Thébault répond aux questions des journalistes après le rendu du jugement au Tribunal administratif de Nantes.

DSC07991.JPG
DSC07991.JPG, nov. 2016

Brouhaha et cohue de caméras de perches à micros et pour trouver la bonne place, c’est du coton.

Françoise Verchère (céDpa), Julien Durand, Benoit Hartman de (FNE) France  Nature Environnement et Yannick Jadot (EELV)

Tour à tour : les voix se répondent

"si l’exécutif veut prendre le risque, c’est lui qui l’assumera et c’est nous qui serons sur le terrain".

Françoise Verchère.

DSC08005.JPG
DSC08005.JPG, nov. 2016

((prise de son retranscit (double voix avec Yannick Jadot)

"Je trouve que les arguments qui ont été ressassés à l’envie depuis le début, on a montré qu’ils étaient mauvais par exemple : développer des liaisons aériennes nationales et internationales, tous les spécialistes disent que cela n’est pas l’infrastructure qui crée les lignes, qu’il y a des lignes parce qu’il y a de la clientèle ; voilà et que donc il n’y a aucun problème d’avoir de nouvelles lignes internationales à Nantes sauf qu’il n’a pas forçément les clients .

Alors quand je dis ça, que voulez vous ça discédite à mes yeux tout le reste parce que l’on sort les arguments donnés, redonnés depuis des années dont on a montré la fausseté, c’est un peu désespérant !

Cela ressemble terriblement aux arguments du tribunal d’instance qui avait éffectivement déroulés tranquillement les arguments des pro aéroport.

Voilà, alors moi maintenant, je ne sais plus très bien ce qu’il faut faire pour  convaincre les gens que la terre est ronde et non plate !

le_monde_en_lutte.jpg
le_monde_en_lutte / manif NDL du 24 /03/2012 Kalzadud.jpg, nov. 2016

Je ne sais plus, que voulez -vous !

Voilà alors on va continuer, malgré tous les mauvais coups mais c’est un peu désespérant, je dois dire que c’est une lecture extrêmement marquée (politiquement ?)

Je ne dirai pas ça, je serai pire, je dirai une lecture de la fin du XX siècle, des trente glorieuses.

On va développer, visiblement les juges de la cour d’appel n’ont peut-être pas entendu parler du problème du réchauffement climatique et de la nécessité de changer de paradigme si on veut tous rester vivants sur cette planète.

C’est peut-être parce que c’était une femme, la rapporteure publique, elle était peut-être plus sensible à ça, je ne sais pas (sensible à la ressource en eau ?) absolument .

DSC08009.JPG
Le président G Bachelier.JPG, nov. 2016

fiction : ( " Oh je suis désolé, je suis bachelier à l’Appel et j’excelle, d’ailleurs, je suis en retraite mais on besoin de moi pour clore l’histoire d’Ayrault , mon pote, sachez que c’est pour votre bien mais bon je n’allais pas suivre les conclusions de la rapporteure publique, je  suis  courageux  mais pas à ce point ?  je l’ai défendu hein)

Ecoutez ce qu’en pense Arnaut Gossement (avocat spécialiste en droit de l’environnement) extrait F Culture 22h

 

extrait cop22 Fculture 14_11_16

 

Visiblement  cela n’a pas l’air de toucher les messieurs de qui composaient la cour . Voilà .

je vous en prie

Françoise Verchère

 

DSC07986.JPG
Françoise Verchère .JPG, 14 nov. 2016"
DSC07993.JPG
A travers les écrans JPG, 14 nov. 2016
DSC07996.JPG
DSC07996.JPG, nov. 2016
DSC07999.JPG
Arnaud Hartman , Nantes 14 nov. 2016

  Arnaud Hartman  porte parole de FNE (France  Nature Environnement)

"Je vous assure que l’on a pas fini avec Notre Dame des Landes. Nous ferons la démonstration que cet aéroport n’est pas d’utilité publique, que l’alternative de Nantes Atlantique est bien plus désirable pour tous les nantais et pour toute la région.

On peut conserver à la fois une infrastructure naturelle, la protéger, éviter d’avoir à dépenser des milliards pour construire une autoroute, un TGV, un tarnac.

Tout ça au détriment de la protection de notre patrimoine.

Ce patrimoine qui a disparu à 50 % en 40 ans.

Les Zones humides en France ont disparues à un rythme affolant, elles sont notre aide pour nous adapter au changement climatique.

Si demain, nous n’avons plus de zones humides nous finirons d’accélérer cette disparition massive des espèces et nous allons accélérer cette cinquième extinction, rappelons simplement que  nous faisons partie de la biodiversité et si la biodiversité disparait, nous disparissons avec ".

DSC08001.JPG
Yannick Jadot kalzadud.JPG, 14 nov. 2016

Yannick Jadot

DSC08028.JPG
DSC08028.JPG, nov. 2016
DSC08014.JPG
DSC08014.JPG, nov. 2016
DSC08022.JPG
DSC08022.JPG, nov. 2016

liens sur Nantes Maville

Reporterre. net

Mix des journaux de France Culture de 18 et 22 heures avec l’ambiance à la Vacherie le soir même .  14 / 11/ 2016

Interview d’Arnaud Gossement dans le journal de 22h sur France Culture .

Et c’est la COP22 à Marrakech " . On y va en avion de Notre Dame ou sur la piste privatisée d’Airbus à Nantes ?

 

 

Marcelo

Author: Marcelo

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (0)

Be the first to comment on this article

Add a comment This post's comments feed

HTML code is displayed as text and web addresses are automatically converted.

No attachment



You might also like

"J’ai la conviction que quand on détruit la nature, on tue l’Homme"

    21min Pascal Dessaint : "J’ai la conviction que quand on détruit la nature, on tue l’Homme"

Continue reading

Samedi 21/10 : des nouvelles terres pour de nouveaux projets

La journée du 21 octobre commencera par une manifestation, outils agricoles en main, jusqu’à certaines des terres nouvellement investies. Après un pique-nique, tout le monde sera convié à participer à des chantiers agricoles, de construction et autres sur les terres nouvellement investies, ainsi qu’à des balades aux alentours. Des discussions auront aussi lieu pour échanger sur les enjeux actuels et les suites du mouvement. La soirée se poursuivra avec des cantines, un bar et des concerts.

Continue reading