Expulsion ordonnée : On les met sur la paille..

d_fosse_25_1_16.jpg
Fosse aux lions_25_1_16.jpg, janv. 2016 : la page reste à écrire

Expulsion ordonnée : On les met sur la paille... en toute sérénité.

Entrée au Palais (on voit bien que le judiciaire est à la botte du pouvoir et que nos gourvernants connaissaient déjà le verdict . Entrée au palais des habitants avec leurs avocats .

 Johanna Rolland dit JR dite Sa Sérénité à deux balles qui s’invite au débat démocratique en refusant d’en débattre nous souhaite de l’action en toute douceur.... Cela va de soi....

(enregistrement des voeux de Jr dans un des quartiers de Nantes le samedi 23 janvier 2016)

complété de sa prestance à France Inter : "puique que je vous dis que c’est un transfert d’aéroport ,Madame la Journaliste".

journal de 13 France Inter concernant le verdict d’aujourd’hui

 

Journal de France Culture de 18h du 25 janvier 2016

 

Cessation d’activité immédiate. après Goodyear, les ouvriers condamnés, les paysans, les chômeurs, les profs, les instits, les employés, tout ce monde, le bas peuple qui résiste à l’élite gouvernementale qui vend le pays à son profit et à ses amis veulent criminaliser tout mouvement social digne de ce nom .

Il faudrait rappeler à nos concitoyens que le progrès social a été gagné par les conflits sociaux par nos ancêtres qui se sont battus pour vivre dignement et pouvoir donner des études à leurs enfants. Voilà tout ce que détruisent La pourriture qui est au pouvoir et qui ose encore s’appeler le parti socialiste avec ses amis de la CFDT et des autres syndicats que l’on entend plus (allo ?) et du Médef en peline forme .

Vous êtes à vomir....!

 

DSC00977.JPG
DSC00977.JPG, janv. 2016

Dominique Fresneau (co- président de l’Acipa)

DSC00981.JPG
DSC00981.JPG, janv. 2016

Marcel Thébault (paysan au Limimbout sur la ZAD)

"Mr Hollande le moment est venu"!

 "on va peut-être assister à la fin de la cinquième République.

Julien Durand

Libérez la presse ....Hollande ..........Parle (enfoiré)

DSC00989.jpg
DSC00989.jpg, janv. 2016

Marcel Thébault répondant aux journalistes...

vache_d_tex.jpg
vache_d_tex.jpg, janv. 2016

D’abord les animaux tout de suite, puis les habitants dans deux mois, on est humain quoi !

vache_d.jpg
vache_d.jpg, janv. 2016

Un petit délai sans astreinte finançière, on est dans un état de droit comme il se doit, le droit s’applique pour le vivre ensemble, en douceur entre gens intelligents et responsables on se comprend... Madame sa Sérénité en chef JR.....

Oh Lande ne vois-tu rien venir sur tes terres, toute cette cohorte de gueux que tu mets sur les routes en galère, cherchant leur pain, ils ne prendront pas l’avion à Notre Dame des Landes.

Ni le Ferry à Calais...

Honte à vous.

DSC00959.JPG
DSC00959.JPG, janv. 2016

Tout ce beau monde gourvernant ne nous représente plus, cela fait longtemps qu’ils ont abandonné le bateau du commun, du domaine public pour leur main mise, leur  :" tout pour ma gueule point barre".

Nous sommes tous, toutes des Camille, Tous ,toutes des Marcel ...Crénom de nom d’un chien de mil charté d’pom cuites.

"Vive les clowns" !

Infos sur ZAD.nadir Lundi 25 janvier 2016

La grande nouvelle aujourdh’ui c’est évidemment le rendu du procès contre nos camarades en cours d’expropriation. Sans surprise le juge a refusé de se désaisir de l’affaire comme le demandait l’avocat de la défense invoquant une Question Prioritaire de Constitutionnalité. Il a prononcé l’expulsion immédiate des fermes et exploitations, ainsi que de 3 familles n’ayant pas leur résidence principale sur zone. Il a "accordé" 2 mois de délai aux autres. En revanche il a refusé à Vinci la mise en place d’astreinte contraignante : il renvoit ainsi la responsabilité concrète de l’expulsion aux pouvoirs publics.

Il s’agit maintenant pour nous de nous organiser pour obtenir l’abandon du projet dans les semaines qui suivent. Nous le laisserons personne se faire expulser et avons bien l’attention de résister ensemble !

rdv demain soir à la Vache Rit pour discuter de la suite à donner et pour préparer la grande mobilisation du 27 février.

Premiers retours dans la presse : Reporterre propose un article complet qui explore les différentes pistes possibles. D’autres articles dans Le Monde, Le Point, Libération ou encore Ouest France et Presse Océan qui ne disent rien de plus.

Différents collectifs ont d’ors et déjà appelé à réagir :

Morlaix : rdv à 18h aujourd’hui devant la mairie Nantes : rdv aujourd’hui 19h, place du Bouffay à Nantes Brest : rdv aujourd’hui 18h, place de la liberté.

 

DSC00922.jpg
DSC00922.jpg, janv. 2016

 

Gros Navet réagit au quart de tour mais il dit quand même en substance :

Le président du conseil départemental tient à préciser qu’il lance un appel « en faveur de l’apaisement », aucun projet ne pouvant « être bâti sur la violence ».

On est bien d’accord avec lui , encore un victime de sérénité ambiante. Tendez l’autre joue messieurs....

 

NDDL. Grosvalet : "Rien ne s’oppose au début des travaux

Philippe Grosvalet, président du conseil départemental, réagit à la décision d’ordonner les expulsions et souhaite le démarrage des travaux du futur aéroport "au plus vite".

« Le jugement rendu ce lundi par le tribunal de grande instance de Nantes rejette une nouvelle fois un recours déposé par les opposants à l’aéroport du Grand Ouest. Comme je n’ai de cesse de le rappeler, rien ne s’oppose au début des travaux de ce projet important pour le développement et l’avenir du Grand Ouest », a indiqué Philippe Grosvalet, président du conseil départemental, dans un communiqué.

Le juge de l’expropriation a ordonné ce lundi après-midi à 14 h l’expulsion des occupants "historiques" de la zone de construction du futur aéroport.

Philippe Grosvalet souhaite « que le calendrier des travaux soit rendu public dans les meilleurs délais ». « J’attends également de l’État qu’il communique les modalités qui seront mises en œuvre pour démarrer le volet opérationnel de ce chantier tant attendu. »

Le président du conseil départemental tient à préciser qu’il lance un appel « en faveur de l’apaisement », aucun projet ne pouvant « être bâti sur la violence ».

Il demande au préfet de rétablir la sécurité, la tranquillité publique et la liberté de circuler dans les communes voisines de la Zone d’aménagement différée (ZAD). « Les riverains comme tous nos concitoyens, favorables ou non à l’aéroport, doivent être protégés. Tout doit être mis en œuvre par l’État pour que cessent les exactions et actions illégales qui n’ont que trop duré. »

 

La belle affaire, 1 vitrine pétée, cela se remplace, des yeux arrachés par les flashbals sur des manifestants qui discutaient en fin de manif (le 22/02/14) cela ne se remplace pas . Etat de démocratie Sa Sérénité JR ? Et les plaintes des trois jeunes gens éborgnés jugées non valables , ils se sont mis le droit dans l’oeil ? Etat de droit, Vous prouvez l’inverse Madame Paix, Civilité, Santé, Amour et Douceur en toute tranquillité. La transparence des vitres à l’opacité du pouvoir  qui impose malgré un mouvement citoyen inédit .

C’est vous Madame qui est contraire aux valeurs et pratiques de la Démocratie.

Quelle qualité  de servie public rendu ?

Une plainte va être déposée ?

Contre l’aveuglement autocratique ?

 

 

"Ces actes de vandalisme sont inacceptables et contraires aux valeurs et pratiques de la démocratie,déplore Johanna Rolland, maire de Nantes. Ils portent atteinte à la qualité du service public rendu."« Une plainte va être déposée contre les auteurs de ces faits », annonce la mairie.

 

 

NDDL. Vitre de la mairie brisée : La ville de Nantes dépose plainte

...

photo la vitre d'entrée de la mairie a été brisée lundi soir lors de la manifestation des opposants à l'aéroport. © marc roger

La vitre d’entrée de la mairie a été brisée lundi soir lors de la manifestation des opposants à l’aéroport.© Marc ROGER

A la suite des dégradations commises lundi soir sur la porte vitrée de la mairie, la Ville de Nantes annonce qu’elle va déposer plainte.

Lundi soir, une manifestation a réuni une centaine d’opposants à l’aéroport, après l’annonce de la décision du juge de l’expropriation d’expulser les familles et exploitants agricoles sur la zone de Notre-Dame-des-Landes.

Les opposants ont défilé dans le centre-ville. Ils ont tenté de s’approcher de l’agence Vinci, rue de Strasbourg mais en ont été empêchés par la présence des forces de l’ordre.

Ils ont pris la direction du cours des cinquante-otages et un extincteur a été lancé contre la vitre de l’entrée de la mairie de Nantes, rue de Strasbourg. L’entrée a été la cible de jets de peinture également.

"Ces actes de vandalisme sont inacceptables et contraires aux valeurs et pratiques de la démocratie,déplore Johanna Rolland, maire de Nantes. Ils portent atteinte à la qualité du service public rendu."« Une plainte va être déposée contre les auteurs de ces faits », annonce la mairie.

À Rennes, où une manifestation a eu lieu lundi soir aussi, la Ville a annoncé qu’elle déposait plainte à la suite des dégradations. La porte de la mairie a été taguée. 

Marcelo

Author: Marcelo

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (0)

Comments are closed


No attachment



You might also like

Terres Communes du 29 / 30 septembre 2018

 Ecoutes et reportages des Terres Communes du 29 / 30 septembre 2018 qui se sont déroulées sur la...

Continue reading