Archéologie du quotidien

Archéologie du quotidien : un jour de dimanche confiné au jardin, on bêche et réapparaissent des objets enterrés .

                                                    Il pleut depuis quelques jours une pluie incessante de graines qui tombent de l’Erable qui recouvre tout .

                                                   Coups de bêche et de berouette pour trimballer la terre pour préparer et planter les fraisiers

                                                                                   archéologie du quotidien: agrandir son intérieur

                                                                Rideau : il est 20 heures : ce n’est pas du pipeau ce soir ...Changement de ton !

                                                                                                                        "désolé c’est sorti tout seul, c’était le PaP le prix à payer pour changer de ton "

On peut imaginer la ville sans voiture… extrait de l’entretien d’Alain Damasio sur Reporterre.net

Oui, plein de choses qu’on n’espérait plus. Nous sommes un peu les cobayes d’un laboratoire d’anthropologie de science-fiction. On y expérimente de nouvelles réalités en temps réel et au jour le jour ! Et dans ce laboratoire, les expériences qu’on subit révèlent aussi des sensations perdues et des chocs nouveaux. Ces sensations resteront. Pour tous les gens qui sont en activité réduite par exemple, tout d’un coup, il y a cette chute du productivisme imposé, de l’injonction à faire toujours plus avec toujours moins. Si bien que l’on se dit : « Ce mode de vie où je travaille moins en ayant beaucoup plus de disponibilités sensibles, n’est-ce pas le bon équilibre à trouver ? »

Marcelo

Author: Marcelo

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Aucune annexe



À voir également

Dés cons Finement : grand bal masqué

Dés cons Finement : grand bal masqué à 90 centimes d’euros le masque : tout va bien La police interdit une distribution gratuite de masques dans le 18ème arrondissement de Paris

Lire la suite

20 heures épatantes avec Arthur

20 heures épatantes avec Arthur

Lire la suite