Le gouvernement poursuivra sa réforme des retraites « avec respect, esprit de dialogue, mais détermination et esprit de responsabilité », a promis jeudi Emmanuel Macron,

 

Le gouvernement poursuivra sa réforme des retraites « avec respect, esprit de dialogue, mais détermination et esprit de responsabilité », a promis jeudi Emmanuel Macron.

tu l’as dis Bouffi !

Libération

Elisabeth Borne salue les «bonnes conditions» de la mobilisation nationale. La Première ministre promet de continuer «à débattre et à convaincre», et salue sur Twitter «l’engagement des forces de l’ordre, comme des organisations syndicales». «Permettre que les opinions s’expriment est essentiel pour la démocratie. Continuons à débattre et à convaincre», a ajouté Elisabeth Borne. De son côté, Gérald Darmanin a lui aussi eu un mot pour les forces de l’ordre : «Manifester est un droit fondamental. C’est l’honneur des policiers et des gendarmes d’avoir permis partout en France que ce droit s’exerce dans les meilleures conditions», a tweeté le ministre de l’Intérieur.

"Invisibles qu’ils étaient et c’étaient très bien comme cela, on se porte d’autant mieux... quand les forces de l’ordre se cachent....Il n’y a pas de trouble, c’est curieux non ?

Qui les envoie pour foutre le B ?   Darmanin ? Ce sont les forces de l’ordre qui nous permettent de nous manifester ??? Mais d’où il sort ?

2 millions dans la vue.. Mr le sinistre de l’intérieur ....C’est le début ...

Second round le 31 janvier. Après une première journée réussie pour avoir mobilisé plus de deux millions de personnes dans toute la France, selon leurs chiffres, les organisations syndicales annoncent une deuxième journée de mobilisation pour le mardi 31 janvier. Les représentants des syndicats sont réunis depuis 18h au siège de Solidaires, à Paris.

«Plus de 2 millions» de manifestants en France, selon Martinez. Côté syndicats, le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, dénombre «plus de deux millions» de personnes à avoir manifesté jeudi dans le pays. Le chiffre du ministère de l’Intérieur n’est pas immédiatement disponible.

1,12 million de manifestants en France dont 80 000 à Paris, selon l’Intérieur. Les chiffres du ministère de l’Intérieur sont tombés : plus d’un million de personnes (1,12 million) ont défilé jeudi en France, dont 80 000 à Paris. En 2019, les autorités avaient décompté plus de 800 000 personnes dans toute la France.

Forte mobilisation dans les villes moyennes. Les premiers chiffres remontés par les autorités – et donc inférieurs à ceux avancés par les syndicats – attestent déjà d’une mobilisation très importante. Les chiffres dépassent ceux de 2019 dans de nombreuses villes moyennes : au moins 30 000 personnes à Toulouse, 25 000 à Nantes, 23 000 à Lyon, 14 000 à Tours, 13 600 à Pau, 12 000 à Perpignan et Orléans, 9 000 à Angoulême, 8 000 à Châteauroux ou encore 6 500 à Mulhouse ainsi qu’à Périgueux. Forte mobilisation également à Chartres avec 10 000 manifestants, 7 200 à Alès, 5 200 à Boulogne-sur-Mer, 4 000 à Belfort et 3 500 à Auch, entre autres.

 

Mix Manif de Nantes 10h 30 serrées) comme des Sardines (de Douarnenez) deavnt le château des Ducs de Bretagne, On ne bouge pas on se rassemble ...

 (extraits info France culture 11/0123 & 19/01/23 et le son des présidents République Electronique)

Dombrance pour une France qui dance

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Suite Mix Manif à Nantes toujours immobiles mais pas inertes devant les ramparts....

 

 

suite 3 : ils ont été entendus...

 

 

A suivre...

par LIBERATION

publié aujourd’hui à 17h25
 

SARDOU t’es sourd ? Les Boules  !

Il y a deux types de politiques. D’un côté, ceux qui ne peuvent pas s’empêcher d’enrober leurs messages avec une bonne dose de langue de bois ou des éléments de langage. Et les autres, plus rares et plus directs, qui ne s’embarrassent pas de ce type de circonlocutions. Sandrine Rousseau est incontestablement de ceux-là et l’a une nouvelle fois prouvé ce jeudi 19 janvier après-midi, en pleine manifestation contre la réforme de retraite. Cette fois, son message est adressé au chanteur réac Michel Sardou et se résume en un net «ta gueule». Sourire en coin, drapée de son écharpe de députée, l’écoféministe a posé au sein du cortège devant une immense pancarte orange fluo invitant de façon directe l’interprète des Lacs du Connemara à se la fermer.

Evidemment, la députée de la IXe circonscription de Paris ne s’en prend pas au chanteur de 75 ans sans raison. La veille, c’est le musicien qui a dégainé le premier sur BFM TV. En toute subtilité bien sûr et largement engrené par le duo d’intervieweurs Alain Marschall et Olivier Truchot. Après avoir répondu «ça m’emmerde» aux trois quarts des questions et avoir donné son avis sur les manifestations contre la réforme des retraites – «je suis contre le fait de paralyser la France» –, il était invité à raconter son amitié avec un Patrick Balkany en duplex depuis chez lui. Le voilà interrogé sur la «déconstruction des hommes» prônée par Sandrine Rousseau. L’est-il ? «Mais absolument pas, je me demande ce qui lui manque, tiens, au mari de Sandrine Rousseau», s’exclame-t-il.

 

Fier de dire «qu’[il] ne passe pas l’aspirateur et qu’à la maison [il] ne fait rien du tout» laissant les tâches ménagères à «[sa] femme et à [sa] femme de ménage», Sardou persiste : «Je ne suis pas déconstruit du tout et je ne veux pas qu’on me déconstruise.» Avant d’attaquer plus frontalement l’écoféministe en proposant de... sauver son mari : «Le pauvre, franchement. Il ne faudrait pas faire une marche pour aider ce pauvre mec ? Mon pauvre garçon sur quoi t’es tombé ! C’est l’enfer.» Voilà pour la députée de Paris.

 

Marine Tondelier «dit qu’elle veut la peau de Bernard Arnault»

Sandrine Rousseau n’est pas la seule femme écologiste à avoir été victime d’un coup de griffe du chanteur chevrotant. La nouvelle patronne d’EE-LV Marine Tondelier a, elle aussi, été ciblée pour ses propos sur les milliardaires lors du meeting de la gauche unie contre la réforme des retraites mardi soir au gymnase Japy. Devant plusieurs centaines de personnes, la Nordiste lançait : «Nous voulons une France sans milliardaire.» Pas de quoi plaire à Sardou. Selon lui, Tondelier «ne parle pas d’écologie». «Elle dit qu’elle veut la peau de Bernard Arnault. Mais elle est con ! Bernard Arnault fait travailler des milliers de personnes», a-t-il lancé. il. Qu’importe, cela n’a pas déstabilisé la nouvelle cheffe des Verts. «J’ai vu qu’il était un peu inquiet de mes propos et c’est de nature à me rassurer», a-t-elle ironisé ce jeudi matin sur Europe 1. En proposant, au passage, «d’avancer l’âge de la retraite pour Michel Sardou».

Share

Marcelo

Author: Marcelo

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (0)

Be the first to comment on this article

Add a comment This post's comments feed

HTML code is displayed as text and web addresses are automatically converted.


Parse error: Unclosed '{' on line 38 does not match ')' in /homepages/46/d343038570/htdocs/kalzadud/dotclear/cache/cbtpl/6e/a0/6ea02cb43bbedcfcc49825f24fd10064.php on line 39