Oussama : musicien de rue de Nantes : actif sur les manifs anti passe sanitaire subit une répression politique : c'est le mot . Ecoutez le : c'était le 17 mars lors de l'Agora de l'occupation Graslin


Oussama : musicien de rue à Nantes : un peu trop actif sur les manifs anti passe sanitaire  aux yeux des autorités en vigueur subit une répression politique  démesuré : c’est le mot .

Il est actuellement garde à vue et considéré comme réfractaire à la loi : un gourou la procureur du tribunal pour des faits ? ......politiques .....La France au pays dy père UBU : on y est même si personne ne veut le voir , y croire ....Rebelote .... hier c’était pour Bure 8 mois et 12 mois pour des militants (reproche avoir organiser une manifestation sans autorisation , on vous condamne autant .) Passez votre chemin sanitaire ...RAS.

article sorti sur Nantes Maville en  cette fin d’après-midi du 23 septembre .

 

Nantes. Le militant placé sous contrôle judiciaire

Mardi 21 septembre, un Nantais de 39 ans a été condamné pour violences envers un policier et rébellion. À la sortie du tribunal, il était interpellé, suspecté de vol avec violence d’un drapeau français qu’il aurait brûlé lors d’une manifestation, le 4 septembre.

Il sortait tout juste du palais de justice, où il venait d’être condamné à 105 heures de travail d’intérêt général pour violences envers un policier et rébellion. Mardi 22 septembre, ce Nantais de 39 ans, membre du Comité nantais pour l’autonomie des luttes (Kanal), a été interpellé par des policiers qui l’attendaient à la sortie. Il a ensuite été placé en garde à vue pour vol avec violence et pour avoir brûlé un drapeau français.

Les faits se sont déroulés lors de la manifestation contre le passe sanitaire, le 4 septembre, à Nantes. Il est soupçonné d’avoir arraché des mains d’un couple de manifestants un drapeau français qu’ils brandissaient. Une fois le drapeau en sa possession, il l’aurait brûlé, ce qui est punissable d’une amende de 7 500 € et de six mois de prison.

L’homme de 39 ans, dont le casier judiciaire comporte cinq mentions liées à des manifestations, notamment pour outrage et rébellion, aurait été convoqué à deux reprises au commissariat central de Waldeck-Rousseau, où il ne se serait pas présenté. Les policiers ont alors décidé de l’interpeller à la sortie du tribunal.

Le trentenaire a été placé sous contrôle judiciaire, avec interdiction de manifestation. Il est convoqué au tribunal en mars prochain.

Stéphanie BAZYLAK.    Ouest-France  

" Cest parfait , comme cela, on l’interdit de manifester , noyer le poisson , c’est vrai enlever un drapeau français à des militants d’extrême droite est un vol selon les autorités et qui plus est un crime punissable dans la démocratie française actuelle ... perpétué par un militant anti faf qui lui défend la démocratie...cela conduit au tribunal pas les Fafs qui vaient  sorti les matraques et tabassés des antifas sous les yeux de la police aveugle aux actes de l’extrême droite .

.De plus, crime de lèse majesté, il a brulé le drapeau national . reste le bagne, non cela sera le bannissement .

question, a-t’il encore le droit de jouer de l’accordéon ?  il pourrait étrangement dissonnerau yeux du juge et de sa maréchaussée gantée ....

article sur Nantes révoltée

Ecoutez le : c’était le 17 mars lors de l’Agora de l’occupation Graslin

 

 

                                                                                                             

   Ouest France du 23/09/21

Share

Marcelo

Author: Marcelo

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (0)

Be the first to comment on this article

Add a comment This post's comments feed

HTML code is displayed as text and web addresses are automatically converted.

No attachment



You might also like

Teleram_angelique_IOnatos_14_07_21.jpg, juil. 2021

Tristesse de ton départ et joie d'entendre toujours ta voix

Tristesse de ton départ  et joie d’entendre toujours ta voix chanter la Grèce ....

Continue reading