De s'défiler symboliquement sur un site industriel sans risque ?

A Nantes

d_manifestants.jpg
d_manifestants.jpg, mai 2016

De s’défiler symboliquement sur un site industriel sans risque : bien sûr que si, celui d’être invisible .

"Paroles échangées entre syndiqués Sud Rail, Solidaires et CGT  au sujet de la Manifestation à part du matin à St Nazaire entre les planches et les grillages, loin du monde  . Nantes 16 heures à priori, manifestation interdite le jeudi 19 mai dernier, juste avant de se re-faire gazer derrière l’ex Batiment Neptune ( sorte de paquebot de luxe en toc pour riches échoué comme une baleine en face du château des Ducs de Bretagne) Gazé(es) comme des vauriens et poursuivis jusqu’à la grande traque ou rafle des jeunes."

"Faire Face "  9:47

"Pouquoi je suis là ? avec un masque FFP3 :

"Retraité Sud Rail, je suis dans la rue pour les autres"

"Les flics pourront dire qu’ils ont gazé la seul manif qui se passait bien "

Parole d’une femme au moment du gazage

"On va se faire baiser par la , les tontons Macoutes sont au bout"

 

 

Parole d’un autre syndicat qui est allé à la manif de St Nazaire et qui est venu à celle interdite à Nantes  jeudi 19 mai  2016.

A St Nazaire cela s’est bien passé ce matin ?

" Personnellement, je n’y retournerai jamais, on nous a fait partir du centre ville pour aller aux chantiers entre une rangée de planches et une rangée de grillages, et entre les deux, rien. On a été vu par personne et encore, on serait parti des chantiers  vers le centre ville, peut-être cela aurait du centre, c’est vrai, il y a a une symbolique du chantier, mais la non et hop après tu bois un coup, deux discours et au revoir.

Voilà et donc avec çà on refait le refait le monde ?

Et la tribune, moi qui a écouté à peu près toutes les prises de parole à part Sud et Solidaires qui a appelé à venir ici cet après-midi silence radio, FSU je ne sais pas ?

SUD SOLIDAIRE, c’est sûr."

 

 

of_cnt_23_5_1.jpg
of_cnt_23_5_1.jpg, mai 2016

À Nantes, à 15 h, les syndicats donnent rendez-vous devant l’usine Saunier-Duval (station tram Haluchère).

"Tout comme elles l’ont fait à Saint-Nazaire avec ouvriers en lutte en choisissant de rejoindre les STX, les unions départementales à l’initiative de cet appel ont décidé symboliquement de défiler sur un site industriel – celui de la zone Nantes Est entreprises – pour témoigner de la nécessité des luttes des salariés.Elles appellent les salariés de la zone Nantes Est à venir en cortèges, boîte par boîte ou en se regroupant, pour rejoindre la manifestation de l’agglomération nantaise."

Heureusement que Sur les réseaux sociaux, un appel à manifester contre la loi travail circule. Le rendez-vous est fixé à 14 h place du Bouffay...Et comme la semaine dernière, certains et certaines choisiront d’être solidaires de la jeunesse, ne pas les laisser seuls face aux pauvres policiers et gendarmes si déprimés et incompris qu’ils en deviennent violents en se défoulant sur leurs enfants sur les ordres du PS / PQ.

( PS :ne pas jeter à la poubelle, cela risquerait de boucher le tuyau)

Et Hop l’intersyndicale en s’ défilant et se défiant des jeunes et des moins jeunes, le préfet en profite pour interdire une fois de plus une manifestation, ainsi il pourra interpeller tout un chacun sans motif réel pour faire monter la pression.

C’est bon pour les journaux et hop une belle rafle, on habitue ainsi le bon peuple à cibler la chienlit, cela ne vous rappelle pas quelque chose, marche par marche, step by step pour le pire.

"Malgré cette interdiction, un millier de personnes avait défilé dans les rues de Nantes, jeudi dernier. Un important dispositif policier interdisant l’accès au centre-ville avait toutefois permis de limiter la casse."

En gazant tout le monde, il limite quel casse ?

La casse du siècle, celle de nos libertés de fait.

Presse Océan

Comme jeudi dernier, le préfet a pris un nouvel arrêté interdisant la tenue de la manifestation parallèle qui doit se tenir demain après-midi, en centre-ville.
Deux manifestations doivent avoir lieu jeudi à Nantes. La première organisée par les syndicats, à 15 h, dans la zone Nantes Est entreprises ; la seconde à 14 h, au départ de la place du Bouffay, en centre-ville, à l’appel de différents mouvement d’extrême-gauche.
Mais cette dernière « n’a pas fait l’objet de la déclaration préalable obligatoire », explique la préfecture, qui souligne que « sur les réseaux sociaux relayant cet appel à manifester, les violences vis-à-vis des forces de l’ordre et les dégradations sont encouragées ».
Craignant de nouvelles « exactions violentes », le préfet a donc décidé de l’interdire, comme il avait fait jeudi dernier. Par ailleurs, 25 personnes font l’objet d’arrêtés d’interdiction de séjour dans le centre-ville.
Malgré cette interdiction, un millier de personnes avait défilé dans les rues de Nantes, jeudi dernier. Un important dispositif policier interdisant l’accès au centre-ville avait toutefois permis de limiter la casse. En fin de défilé, la police avait interpellé plus de 80 personnes sont une cinquantaine ont été placées en gardes à vue.

Presse-Océan  

Pendant se temps las très las, les blocus tiennent sur les Raffineries /

Plus d’essence, que du bon sens !

L’essence même d’une lutte, à l’essentiel

on en ferait tout un plein

Share

Marcelo

Author: Marcelo

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (0)

Be the first to comment on this article

Add a comment This post's comments feed

HTML code is displayed as text and web addresses are automatically converted.

No attachment



You might also like

medef_en_action24.jpg

AG expliquez moi le jeu en cours

Le coup de Jarnac par exemple .

Continue reading

en_forme.jpg

En forme pour la Réforme

Demain, ils signent ....

Continue reading