80 interpellations, 56 gardes à vue à Nantes .

La Vengeance du Préfet Valait son pesant d’or et déjà épuisé.

d_reunir.jpg
d_reunir.jpg, mai 2016

A lire sur Nantes révoltée

Que s’est-il passé ?

Vous avez forcément vu la vidéo sensationnaliste du policier frappé lors d’une manifestation à Nantes, le 3 mai. Elle a été visionnée près de 10 millions de fois.
Suite à cette manifestation, un lycéen nantais de 18 ans est en prison, accusé de "tentative d’homicide" sur le policier. Pourtant, il n’a fait qu’un croche patte maladroit. Il n’a pas donné le moindre coup. Il risque les Assises et des années de prison. La justice voudrait le sacrifier en place publique pour des faits qu’il n’a pas commis.
Décryptage dépassionné de la vidéo.
Liberté pour ce lycéen !

"Le peuple autorisé à faire trois pas" :  en passant par la Case prison

On est le peuple :

 

 

fluidite_nantaise.JPG
fluidite_nantaise.JPG, mai 2016

 

 

Trois pas : 500 mètres de périmètre démocratique

Ouest-France

Le bilan des interpellations ce vendredi, au lendemain de la manifestation interdite contre la loi Travail à Nantes, est de 80 interpellations et 56 gardes à vue.

Le préfet, qui tenait une conférence de presse ce vendredi matin, aux côtés du directeur de la sécurité publique du département, a dressé le bilan en terme d’interpellations après la manifestation contre la loi Travail à Nantes. Manifestation qu’il avait interdite, pour des raisons de sécurité.

Le bilan est de 80 interpellations et de 56 gardes à vue.

Ce vendredi matin, 15 personnes dont une mineure, se trouvaient toujours en garde à vue à l’hôtel de police de Nantes.

Jeudi soir, devant le commissariat, une centaine de manifestants s’étaient rassemblés pour « soutenir leurs camarades interpellés ». Une personne a été interpellée lors de ce rassemblement.

d_passe_til.jpg
d_passe_til.jpg, mai 2016

Tiens on n’a pas entendu notre Mairesse de Nantes :  dire : "c’est intolérable"  cette fois ci .

Tirs préventifs sur l’école maternelle de Lamoricière, il faut leur apprendre tôt aux jeunes dès la maternelle puisqu’après à 15, 16 ans ils seront arrêtés comme des malpropres pour avoir revendiqué leur droit à un futur possible .

 

Tirs préventifs ce jeudi 19 mai 2016

D_non_19_5_1.jpg
D_non_19_5_1.jpg, mai 2016

 

Share

Marcelo

Author: Marcelo

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (0)

Be the first to comment on this article

Add a comment This post's comments feed

HTML code is displayed as text and web addresses are automatically converted.

No attachment



You might also like

Manifestation du 22 mars 2018 à Nantes contre la destruction du Commun

Manifestation du 22 mars 2018 à Nantes contre la destruction du Commun

Continue reading

Jeunes migrants mineurs expulsés par la nouvelle préfete en poste

Jeunes migrants mineurs expulsés à Nantes par la nouvelle préfète en poste.

Continue reading