Festival de Cannes Aï : l’adieu au dialogue

Festival de Cannes Aï : l’adieu au dialogue, un article que l’on trouve sur le site de la coordination CIP-IDF.

Avec un badge à votre veste "culture en marche" vous êtes indésirable ! Mais vous savez que l'on vous soutient dixit le PS.mais restez dehors

moins_cher.jpg

Publié, le jeudi 22 mai 2014 | Imprimer Imprimer | Share on email Share on facebook Share on twitter | More Sharing Services

Dernière modification : samedi 24 mai 2014

On a demandé l’autorisation de tracter 1. Ça a été refusé. C’est dommage, car le monde du cinéma aurait pu apprendre que dans la réalité, six chômeurs sur dix ne sont pas indemnisés.

On a demandé des temps de parole pour informer. Ça a été refusé. C’est ballot, les artistes et les techniciens auraient pu s’informer du nombre de semaines qu’ils devront attendre avant de percevoir leurs indemnités Assedic l’année prochaine 2.

On a demandé de pouvoir organiser une Assemblée Générale. Ça a été refusé. On est dégoûté : on aurait été trop content de nous coordonner, nous autres précaires, intermittents, intérimaires, avec ou sans papier avec nos copains de la télé et du ciné.

On a demandé à informer les réalisateurs par le biais d’une lettre. Sa diffusion a été refusée. Sac à papier ! Les cinéastes du monde entier reprendront l’avion sans savoir qu’on détruit les droits sociaux au pays de l’exception culturelle !

On a demandé à informer le public par le biais de petits spots avant film. Voyez-vous ça, le monsieur, il a pas visonné nos ciné-tract. Il a eu tort de pas les regarder, ils sont vachement bath.

Et enfin, on a demandé à Thierry Frémaux de soutenir la lutte sociale en cours au nom du festival de Cannes. Et ça non plus. Il a pas voulu.

Ça fait dix ans qu’on discute 3, qu’on expertise 4, qu’on propose, et que la seule réponse, c’est le silence.

Alors la prochaine fois, on demandera pas.

Notes :

1 L’Unedic s’attaque aux intermittents par idéologie, arrêtons le massacre ! Tribune sur Le Monde.fr. A télécharger en version tract

2 Le différé d’indemnisation ou la justice sociale selon le MEDEF

3 Quels droits pour les salariés à l’emploi discontinu ?

4 Par exemple : Déprolétarisation et nouvelle prolétarisation - Enquête collective

2014 : Festival de Cannes : Quand on ouvre les yeux…

2004 : Dans le bunker du festival de Cannes, lors de la conférence de presse de Godard à Cannes (18 mai 2004), Intermittence et précarité, Précarité et cinéma, Modalités de lutte et propositions

Share

Marcelo

Author: Marcelo

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (0)

Be the first to comment on this article

Add a comment This post's comments feed

HTML code is displayed as text and web addresses are automatically converted.

No attachment



You might also like

Denis Péan en lecture musicale autour de son livre "j'apprends la pluie"

Denis Péan en lecture musicale autour de son livre "j’apprends la pluie" à la librairie les Biens aimés 2 rue de la paix à Nantes ce soir à 19 heures .

Continue reading

Voilà la balade de la Bourse du Travail animée par Luc Douillard

Voilà la balade de la Bourse du Travail animée par Luc Douillard et ses ami(es) lors du mois de Mai 2013 à Nantes et enfin montée en ton hommage Luc. La Lutte continue.

Continue reading