Journal de la culture en berne avec Catherine Ringer, les vraies artistes en ont de la gueule : RAS

festival_de_soupc_ons.jpg Ce soir dans le journal de la culture à 19h sur F culture, on parle des négociations des intermittents. Catherine Ringer n’a rien de spécial à dire comme en 2003, elle est si géniale, elle s’est faite toute seule la grande Diva, curieux non ? ce sont ceux qui viennent de l’étranger qui trouvent bien cette spécificité française d’aide à la création. Comme en 2004 au Festival de Cannes , les Italiens étaient venus nous soutenir (du moins ceux et celles qui n’avaient pas été bloquées à Vintimilles par notre police) en soutien à leur cinéma italien soutenu à bout de bras par la production française.

Rien de spécial, Catherine, Gainsbourg avait bien raison finalement.

Lecteur audio intégré

Régime des intermittents :

Marie-Christine Blandin, Sénatrice EELV du Nord-Pas-de-Calais et présidente de la Commission de la culture au Sénat

Denis Gravouil, secrétaire général de la CGT spectacle, présent lors des dernières négociations

ici sur Libé

un point final sur le Figaro perturbation des directs sur I télé et canal +

Comme on le voit en direct , on les a coupé, en 2004, le même canal Plus nous mettait par terre pour les apparences du grand art du septième

_Assurance chômage: la convention finalisée

Syndicats et patronat ont mis mercredi un point final à la nouvelle convention d’assurance chômage, qui instaure un système de "droits rechargeables" mais durcit le régime des intermittents et des cadres, et qui devrait être agréée par le ministère du Travail.

Les partenaires sociaux se sont réunis en fin de journée au Medef où ils ont validé le texte, qui doit être transmis "dans les prochains jours" au ministère du Travail en vue d’un agrément, a-t-on appris de sources concordantes. Transcription de l’accord conclu le 22 mars par trois centrales (CFDT, FO, CFTC) et les employeurs (Medef, CGPME, UPA), cette nouvelle convention doit entrer en vigueur le 1er juillet.

"Le ministre a déjà dit plusieurs fois son intention d’agréer", indique-t-on dans l’entourage de François Rebsamen. Alors que les intermittents, qui ont encore manifesté mercredi à Paris, les associations de chômeurs et la CGT militent contre cette convention qu’ils jugent trop défavorable aux chômeurs, on explique au ministère du Travail que "si des choses sont exclues du texte, ce sera seulement pour des raisons légales".

Deux dispositions ne seront toutefois effectives qu’au 1er octobre, afin notamment de laisser à Pôle emploi le temps de former ses agents: le nouveau système de "droits rechargeables", qui permettra aux chômeurs indemnisés d’accumuler des droits chaque fois qu’ils retravaillent, et la réforme de "l’activité réduite", qui permet à la moitié des 2,2 millions d’allocataires de cumuler petits boulots et allocations chômage.

En raison de l’explosion du chômage (3,349 millions de demandeurs d’emploi sans activité en métropole fin mars), le déficit de l’Unédic a atteint 4 milliards d’euros fin 2013. C’est ce qu’ils disent

Share

Marcelo

Author: Marcelo

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (0)

Be the first to comment on this article

Add a comment This post's comments feed

HTML code is displayed as text and web addresses are automatically converted.

No attachment



You might also like

parc_attract.jpg

La question des intermittents : pourquoi ces saltimbanques ne sont pas des profiteurs

A écouter sur France Culture ce matin le monde selon Edwy Plenel

Continue reading

democratie.jpg

le grain à moudre mouline la question : jusqu'où ira la grève des intermittents ?

A écouter le grain à moudre de ce soir : Jusqu’où ira la grève des intermittents ? Une réponse à nos Nos de Rio Loco qui pourra les aider à prendre des décisions.

Continue reading